Bilan d’un semestre à Stockholm

Processed with VSCOcam with c1 preset

La Scandinavie est sans doute l’une de mes plus belles surprises et il y a quelques idées que j’aimerais ramener en France. J’ai vécu dans un pays où les femmes sont considérées comme des créatures très intimidantes. Sûres d’elles, elles prennent la parole sans aucun problème devant un amphithéâtre d’une centaine de personnes et exposent leurs opinions sans se soucier de l’avis d’autrui.

C’est un pays où j’ai vécu l’égalité homme-femme presque partout (je dis presque partout car je n’ai pas vu beaucoup de femmes travaillaient dans le bâtiment (« on en parlera quand il faudra porter quelque chose de fort » comme disait OSS 117). J’ai vécu cette égalité dans les plus grosses entreprises type H&M ou Spotify, dans les start-ups, dans les écoles d’ingénieur, et dans des soirées où il y avait autant de femmes DJ que d’hommes.

J’ai vécu dans un pays où les gens travaillent de 9h à 17h et s’arrêtent à 15h le vendredi car le travail n’est pas au centre de leur vie. Les loisirs sont importants mais c’est surtout la famille, qui est primordiale en Scandinavie. Pourtant, ils sont tout autant productifs et ce sont des entrepreneurs de renom. IKEA, Cheap Monday, ACNE Studio, Filippa K, COS, eh oui tout cela c’est Suédois ! Il faut savoir que les Suédois ont beaucoup de goût et donnent l’impression d’être toujours en avance. Ils sont connus mondialement pour être des créateurs, des designers, et des producteurs de musique de talent (combien de fois la Suéde a gagné l’eurovision déjà ? et la plupart des noms de l’EDM sont Suédois comme Avicii, Swedish House Mafia ou Eric Prydz). Ils ont même des timbres à l’effigie de leurs artistes électro ! Imaginez des timbres David Guetta en France, cela ne risque pas d’arriver…

J’ai vécu dans un pays où les papas poussent plus souvent les poussettes que les mamans, où le partage des tâches est très important et il n’est pas rare d’entendre son collègue homme à 16h30 dire « J’y vais, c’est mon tour d’aller chercher les enfants à l’école ce soir ». J’ai vécu dans un pays où un homme suit sa femme en Chine car elle a obtenu une promotion alors qu’il a le privilège d’être ingénieur informatique chez H&M. J’ai vécu dans un pays où les congés parentaux sont égalitaires. L’homme, qu’il le veuille ou non, est obligé de prendre autant de congés que sa femme. Les conséquences sont très simples : il n’y a plus de discrimination à l’embauche. De plus, il n’y a pas de discriminations salariales car les femmes savent négocier et ont confiance en leurs compétences.

Processed with VSCOcam with c1 presetJ’ai vécu dans un pays où je pouvais rentrer seule le soir à 4h du matin sans ne jamais craindre quoique ce soit, sortir mon iPhone dans le métro sans craindre que l’on me le vole.

Quand je suis revenue en France, la première chose qui m’a frappée c’est qu’on m’a sifflée 3 fois en 15 minutes. Je n’étais plus du tout habituée à ce genre de comportement.

J’ai vécu dans un pays où tout le monde parle un anglais parfait, même la caissière du supermarché ou la grand mère de 75 ans, où l’homosexualité est acceptée depuis bien longtemps.

Enfin, j’ai vécu dans un pays où l’été le soleil se couchait à 23h et se levait à 3h du matin…

Merci Stockholm pour ces 6 mois et j’espère que la France te copiera sur certaines de tes excellentes idées car tu m’as vraiment épatée 💙